7 janvier
2017

Conte et décontamination – Master class Gigi Bigot


Pourquoi ?

Parce qu’il y sera question de sortir le conte de ses clichés.

Le conte, c’est pour les enfants ? Non, pas spécialement, il s’adresse à toute personne intéressée par le petit pas de côté que permet la métaphore. Metaphora : porter au-delà du réel. Ce que savent faire les enfants puisque leur activité principale est de jouer. Si vous, adultes, aimeriez parfois changer de peau, êtes prêts à en découdre, si vous voulez refaire le monde, s’il vous arrive d’avoir le coeur qui bat à 100 à l’heure, cet atelier est pour vous, vous parlez déjà sa langue, la langue symbolique !

Le conte, c’est vieillot et passéiste ? De même matière que nos rêves, ils sont aussi contemporains qu’eux, indémodables, universels, pleins de malice. Rêves et contes sont là pour nous réveiller, pas pour nous endormir. Vous verrez, on y rêvera, pourtant on ne dormira pas…

Un conteur est forcément âgé, porteur d’une tradition et raconte au coin de la cheminée

Le renouveau du conte a démarré au milieu des années 80 et une deuxième génération de conteurs arpente aujourd’hui les scènes de théâtre, les centres culturels, courent de festival en festival, poursuivant à leur façon le travail de leurs aînés. A chaque séance, un conteur nous fera partager son univers.

Le conte, c’est pour s’évader du réel parce que la vie est dure. Réponse de Bettelheim : Les contes de fées nous disent que malgré l’adversité, une bonne vie, pleine de consolation, est à notre portée, à condition que nous n’esquivions pas les combats pleins de risques sans lesquels nous ne trouverions jamais notre véritable identité.1

Comment ?

L’axe se déroulera en deux temps. En première partie, nous recevrons un conteur professionnel. Il nous racontera des histoires pendant environ une heure. Nous échangerons ensuite avec lui sur sa pratique et ses priorités.

Après la pause, ceux qui le souhaitent passeront à la pratique. A travers diverses situations de prises de parole, collectives et/ou individuelles, nous approcherons le positionnement du conteur et son implication. Nous mettrons l’accent sur ce qui différencie le conte du récit de vie ou du témoignage, dès lors qu’on utilise le langage symbolique soit le merveilleux. Nous veillerons à mettre en images le récit quelle que soit sa source : souvenir, rêve, conte, anecdote… Au cours de cet atelier, nous expérimenterons la parole symbolique du conte, nous l’éprouverons, et je l’espère, nous nous régalerons !

Il me fallait creuser ce qui me fascinait, ce qui me dérangeait, ce qui m’interpellait, ce qui me touchait profondément.

Cécile Delhommeau

Conte ? Témoignage ? Récit de vie ?

Au cœur de cette histoire­ vraie­ se pose la question des classes sociales.

1ère partie : Venez écouter son histoire, Témoin, échanger avec elle et son complice en écriture Anthony Pouliquen.

2nde partie : Et pourquoi pas mettre ensemble le pied à l’étrier ?

Public : 

Les membres des ateliers contes de la Mission Bretonne et toute personne interessée par la pratique du conte.

Tarif : passage du chapeau. Somme suggérée 20 euros .

 

gigi_bigotQui est Gigi Bigot ? 

Après avoir tourné ses spectacles dans toute la France ainsi qu’à l’étranger pendant vingt ans, Gigi Bigot a posé ses valises afin d’entreprendre une recherche universitaire dans laquelle elle revendique la nécessité du langage symbolique propre aux contes et aux rêves et inhérent à toute culture.

D’où cette question de toute actualité : le poétique n’est-il qu’évasion du réel ou offre-t-il à celui qui parle une place pour être au monde ?

Investigation qui la conduit à partager cette aventure hors scène avec un public peu usager des lieux culturels. C’est aujourd’hui sa priorité !

Spectacle ou recherche, elle postule que ce sont nos ailes qui nous font tenir debout…

6 réponses à Conte et décontamination – Master class Gigi Bigot

  1. Aubry Véronique dit :

    Je souhaite m inscrire avec envie.
    Débutante mais en travail sur le chemin avec l atelier de chevilly la rue et avec Clara Guenoun. Alors oui je me lance .

  2. Stéphane Lucas dit :

    Entrée libre, sans réservation. Un chapeau circulera ensuite… A très vite,

  3. Alain BENEDICTUS dit :

    Bonjour!

    La 1ére journée avec Gigi Bigot a trés bien fonctionné! Les gens étaient trés contents et les personnes qui ont participé à la master classe étaient ravies, en ont retiré beaucoup d'enseignements et ne demandent qu'a revenir.

  4. Khouja dit :

    On sonne à votre porte, vous ouvrez. Un homme à tête de cheval entre. si vous vous évanouissez, on est dans le fantastique. Si vous lui demandez : ''Un thé où un café ? '' , on est dans le merveilleux. Jean-Louis Le Craver.

    Je vous invite à découvrir ce moment merveilleux dans l'écoute et le partage dans un lieu convivial. Le maître des lieux est riche de par ses voyages, ses connaissances humaines et historiques atypiques. Il vous accueille avec tendresse ainsi que la professionnelle Gigi qui présente le spectacle et l'anime. Quelle magie ! Quelle merveille ! d' écouter les contes. L'enfant qui sommeille en nous se réveille avec ses grands yeux ronds, son rire , ses applaudissements dans cette ''rêverie'' écoutée et l'adulte revient après les échanges partagés. Vraiment, les fables et les contes sont des vertus thérapeutiques, philosophiques, poétiques et véridiques. Outre, si vous le désirez vous pouvez participer à rendre une situation ordinaire en image extraordinaire avec quelques consignes à respecter et vous devenez le conte conté. Vous êtes guidés par une professionnelle experte dans ce domaine,c'est la grande dame Gigi très psychologue et douce , Et Si vous n'êtes pas prêt(e) ou vous voulez rester spectateur, votre choix est respecté. Après, c'est le repas partagé un instant de communauté et ses différences. Ceci n'est pas une histoire, un conte, une fable ! mais un instant de bonheur , d'écoute et de partage. Vivez le une fois ! Deux fois ! ou Trois fois … qui sait ! et Merci à l'organisateur dévoué !

  5. khouja dit :

    Oups, j'ai oublié de préciser, que j'ai assisté à ce moment de bonheur à la mission bretonne le 12 février courant.

  6. Alain BENEDICTUS dit :

    Merci beaucoup pour ce commentaire. Cette journée était vraiment magique à la fois pour le public mais également pour Gigi BIGOT et Michéle BOUHET. J'ai reçu de nouvelles propositions de la part de Gigi qui tient à revenir à la Mission avec une 3éme master class, et un de ses spectacles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *