La danse

La danse est une activité importante de la Mission bretonne : c’est que la danse permet de faire se rencontrer tous les publics, en faisant tomber toutes les barrières. La danse bretonne véhicule ainsi une conception du monde, faite d’entraide et de fraternité, qui est bien symbolisée par ces chaînes où tout le monde fait le même pas en se tenant pas le petit doigt ou le bras. Mais la danse, c’est aussi une des portes d’entrée de la culture bretonne, un marche-pied qui peut donner envie d’apprendre le breton, de chanter ou de jouer d’un instrument de musique. Bref, d’aborder tout un univers.

A la Mission bretonne, la danse se décline de différentes façons :

des cours hebdomadaires, du niveau débutant au niveau confirmé, aussi bien en soirée que le mercredi après-midi. Les cours sont assurés par une pédagogue chevronnée, Sylvie Minard, qui connaît suffisamment bien toutes les subtilités de la danse bretonne pour pouvoir porter les Danserien Pariz en 1ère catégorie Kendalc’h en quelques années. Un cours enfants est ouvert le mercredi après-midi depuis cette année.

stage fiseldes stages de danse : 6 sont organisées chaque année. Ils concernent aussi bien le débutant (stages d’initiation) que le confirmé (stages étudiant un terroir précis, dont l’incontournable stage de dans fisel-kost er hoat de Jeannot Le Coz, qu’il faut avoir fait une fois dans sa vie !). Se rajoute généralement un stage de danses de couples

les festoù-deiz : les danseurs peuvent pratiquer leur art lors des festoù-deiz organisés régulièrement par la Mission bretonne. Un bon moyen de mettre en pratique le cours, tout en rencontrant de nombreuses nouvelles têtes ! On danse aussi lors des sessions bretonnes des vendredis soirs de la Mission…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.