Table ronde

Regards croisés sur la transmission des langues de France aujourd’hui.

Le plurilinguisme est promu par les institutions européennes et l’importance de la langue première dans le développement de l’enfant tout comme les bienfaits du bilinguisme ne sont plus à démontrer. Aussi, comment envisager en 2019 la transmission du breton et des autres langues autochtones en France ? Quels en sont les enjeux éducatifs, psycho-affectifs et sociaux ? Quels modèles de transmission et d’apprentissage existent aujourd’hui ? Quels outils utiliser pour faire vivre une langue minoritaire dans notre monde actuel ? Cette table ronde composée de représentants politiques, associatifs et universitaires proposera des pistes de réflexion et des éléments de réponse à ces questions en mettant en perspective la transmission du breton aujourd’hui avec celle des autres langues de France.

14h30 – Entrée libre
Salle des mariages de la Mairie du 14ème

AVEC :

Gaid Evenou

Diplômée en didactique des langues et en politique linguistique, Gaid Evenou a travaillé une dizaine d’années en Europe centrale et orientale pour le ministère des Affaires étrangères, puis, de 2013 à 2019, à la la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF) – ministère de la Culture. Elle y a d’abord occupé les fonctions de chargée de mission pour le plurilinguisme et la francophonie, puis de cheffe de la mission des langues de France jusqu’en avril 2019.

Benaset Dazéas

Benaset Dazéas, Directeur du Congrès permanent de la langue occitane.

Après une formation universitaire en Histoire, Benaset Dazéas a travaillé pendant plusieurs années dans le spectacle vivant. Diplômé de l’Observatoire des Politiques Culturelles de Grenoble, il a développé des compétences en politiques publiques, ingénierie et droit de la culture, puis il a entrepris de mettre son expérience au service de ses convictions en rejoignant la structure de préfiguration de « l’Académie » de la langue occitane. Pendant deux ans, il en a conduit l’étude de faisabilité jusqu’à la mise en place opérationnelle du Congrès permanent de la langue occitane.  Il dirige depuis 2011 cette institution qui, avec le soutien de la Délégation à la langue française et aux langues de France (ministère de la Culture et de la Communication) et les collectivités territoriales, œuvre à la connaissance et à la codification de l’occitan par la production d’outils linguistiques. S’appuyant sur un réseau d’institutions et de chercheurs, il a fortement orienté les activités de sa structure vers le numérique : dès 2012 il dirige le projet de portail linguistique occitan locongres.org et le développement de ses applications phares. En 2014 il pilote, avec l’appui de la fondation basque Elhuyar, la rédaction de la « Feuille de route de développement numérique de l’occitan », un document-cadre planifiant le développement des technologies langagières pour l’occitan. C’est dans ce cadre qu’il conduit depuis des projets de correcteur orthographique, de traducteur automatique, de base lexicale, de corpus ainsi qu’un programme important autour du format TEI avec la création des standards pour l’occitan et le traitement de masse de données du portail locongres.org.

Association D’Une Langue A L’Autre – DULALA

Elsa Bezault, Formatrice et responsable développement et partenariats, Association D’Une Langue A L’Autre – DULALA.

DULALA est un pôle national de ressources et formation sur le bilinguisme et l’éducation plurilingue. S’adressant aux acteurs éducatifs, elle propose des formations-actions en présentiel et à distance. Soucieuse d’apporter des solutions concrètes aux besoins du terrain elle développe également des outils pédagogiques innovants afin de faire des langues des enfants un levier pour mieux vivre et apprendre ensemble.

Stefan Moal

Stefan Moal est maître de conférences habilité à diriger des recherches en langue et culture bretonnes à l’université Rennes 2 et directeur du CRBC (Centre de Recherche Bretonne et Celtique) Rennes.

Son expérience professionnelle : l’enseignement du français en Irlande puis du breton et de l’anglais dans le secondaire et dans la formation d’enseignants (IUFM, ÉSPÉ, Kelenn) ; les médias – reportage et présentation des journaux en breton à la radio et à la télévision, doublage ; la traduction et l’interprétariat anglais-breton-français. Originaire de Guérande, il habite Douarnenez, ville où il a élevé ses deux enfants en breton et s’implique de longue date dans le festival de cinéma des minorités. Il est aussi clarinettiste – traditionnel et fanfare – et nageur – en club l’hiver et dans la plus belle baie du monde l’été !

Tangi Louarn

Après des études de sciences économiques, Tangi Louarn a exercé les fonctions d’inspecteur du travail. En 1969, avec de jeunes brittophones, il crée le mouvement Skol An Emsav  pour la reconnaissance du breton dans tous les domaines inspiré de Cymdeithas Yr Iaith au Pays-de-Galles. En 1977 il participe à la création de l’association Diwan et de l’école de Quimper sur le modèle basque. Secrétaire du Front culturel progressiste breton en 1980/1981, président de la Coordination “Pour que vivent nos langues” puis du Comité français du Bureau européen des langues moins répandues (EBLUL), Il est actuellement président de la coordination culturelle bretonne Kevre Breizh et vice-président d’ELEN, Réseau européen pour l’Égalité des Langues, dont il est l’un des fondateurs en 2012.

Igo drané

Igo Drané est un artiste aux multiples facettes : conteur, comédien, musicien, interprète, compositeur, il se produit, depuis de nombreuses années, dans diverses pièces de théâtre et festivals de conte, en France hexagonale et dans les Antilles. Il participe à la création de spectacles, de la crèche au quatrième âge. En parallèle, passionné de linguistique et de créolistique, il traduit et enseigne le créole. Ses diverses compétences lui permettent de transmettre la langue tout en explorant la tradition populaire et artistique propre qu’elle véhicule.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.